Les insectes xylophages partie 1

Traitement les meubles attaqués par des insectes xylophages

. Posted in information meuble

Traitement et restauration des mobiliers infestés par des insectes xylophages

Les insectes xylophages sont des insectes nuisibles qui se nourrissent du bois comme les poutres dans votre habitation et de vos meubles et objets
d'art en bois. Pour éviter les risques et dégâts, et si vous constatez que vos meubles ou statues sont atteints n'hésitez pas à faire appel à nous.Plus vite
vous réagirez et plus courte sera notre intervention. En effet, régulièrement nous intervenons sur des meubles déjà bien abimés et dont le coût de la
restauration peut être rédhibitoire pour le client qui nous a contacté.

Dêgats pied de meuble ANOBIUM PUNCTATUM louisphilip
 
dessous commode ANOBIUM PUNCTATUM

Pied et traverse d'une commode XIXème siècle Barre transversale d'une assise d'une bergère Louis XVI (en haut et à droite)

Sommaire

Intervention chez une cliente filmée par la chaîne FR3
Comment savoir si des insectes xylophages infestent votre meuble?
Les différents insectes xylophages
Traitement de la boiserie
Restauration du siège ou du meuble

Le grand capricorne


Intervention chez une cliente filmée par la chaîne FR3

Traitement des insectes xylophages

Nous pouvons intervenir directement chez vous pour un traitement rapide ou à notre atelier à Colombes dans le cas d'infestation
et de de dégradations nécessitant une intervention plus importante.

Nous vous proposons trois types de prestations :

- Traitement contre les insectes xylophages 
(intervention possible directement à votre domicile)

- Traitement esthétique du meuble pour camoufler les petits dégâts 
(intervention possible directement à votre domicile, plusieurs niveaux d'interventions possibles en fonction du meuble,
des dégâts et de votre budget)

- Traitement structurel du meuble pour corriger les petits dégâts et renforcer la structure du meuble afin d'assurer son intégrité 
(intervention possible directement à votre domicile, plusieurs niveaux d'interventions possibles en fonction du meuble,
des dégâts et de votre budget)

 

Intervention chez un client sur une armoire provençale

Ce que dit la loi à propos des insectes xylophages

Le diagnostique et le traitement des batiments ne font pas partis de nos prestations, néanmoins nous nous apercevons lors de nos interventions
que l'infection du mobilier n'est souvent qu'une conséquence d'un état global du logement et de sa structure. Nous nous proposons de soigner
la conséquence sur vos meubles mais attirons votre attention sur le faite qu'il faut peut être s'occuper de votre habitation, c'est pourquoi nous vous
proposons de consulter ce que dit la loi sur le sujet des insectes xylophages infestant vos habitations et comment vous êtes protégés au niveau légal.

 

 

 

  • Loi N° 99-471 du 8 juin 1999: tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d'immeubles contre les termites et autres insectes
    xylophages (Cette loi à été consolidée le 16 juillet 2006)
    Les dispositions de la présente loi définissent les conditions dans lesquelles la prévention et la lutte contre les termites et les autres insectes xylophages
    sont organisées par les pouvoirs publics en vue de protéger les bâtiments.
    Dès qu’il a connaissance de la présence de termites dans un immeuble bâti ou non bâti, l’occupant de l’immeuble contaminé en fait
    la déclaration en mairie (voir modele cerfa 12010*01 ). A défaut d’occupant, cette déclaration incombe au propriétaire. La déclaration
    incombe au syndicat des copropriétaires en ce qui concerne les parties communes des immeubles soumis aux dispositions
    de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis.

  • Décret du 25 mai 2006 : relatif à la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages et modifiant le code
    de la construction et de l'habitation
  • Arrêté du 27 juin 2006 : définit les méthodes de protection des bâtiments contre l'action des insectes xylophages
  • Décret n°2006-1653 du 21 décembre 2006 : relatif au diagnostic immobilier termite (durées de validité des documents constituant
    le dossier de diagnostic technique et modifiant le code de la construction et de l'habitation)
  • Décret n°2000-613 du 3 juillet 2000 : relatif au diagnostic immobilier termite

  • Comment savoir si des insectes xylophages infestent votre meuble?

    Afin de déterminer l'infestation et d'effectuer un diagnostique, il est nécessaire d'observer mais aussi d'écouter, le soir et en été dans
    un environnement calme est la meilleure configuration. Avant de s'occuper du mobilier, l'observation de la pièce permet d'informer le
    client du type d'action a entreprendre. A l'aide d'un petit marteau, on peut par tapotement et écoute, analyser les dégâts non apparents.
    Donner quelques coups sur le meuble, si sous l'effet des vibrations de la "sciure" s'écoule du mobilier. On peut simplement déplacer
    le meuble et observer la sciure qui s'échappera inévitablement.

    Visuellement, on peut identifier des traces apparentes de l'infestation :

    Voir les insectes xylophages adultes est difficile, quand aux larves qui abiment votre mobilier, elles sont cachées dans les galeries
    donc difficile à dénicher sauf quand c'est trop tard et que le meuble est réellement atteint et que les galeries affleurent à la surface.

  • Des trous à la surface du bois, observables à la surface du bois. Particulièrement visibles lorsque le meuble ou le siège a été
    ciré et que les autres trous sont par conséquent bouchés ou de couleur sombre. Dans le cas d'un meuble ou d'un siège infecté,
    l'intérieur de ces derniers est donc de couleur claire.
  • Des traces de cheminements : souvent a proximité du sol, pour les termites
  • Des galeries qui s'étendent à la périphérie de la pièce d'ouvrage, à l'abri d'une mince pellicule de bois bombée par le
    tassement de la vermoulure de déjection, parois striées;
  • Des vermoulures (sciure) : sur le bois ou a l'aplomb de celui-ci. C'est un signe que votre meuble à besoin d'un traitement rapide!.
  • Des déjections de moins d'un millimètre de longueur
  • A l'oreille et dans un environnement calme et silencieux :

 

  • Du bruit : grignotements ou petits "tap,tap" intervenant par séries discontinues...(que l'on peut entendre le soir et souvent
    en été quand tout est calme dans la maison)
  • Le degré d'humidité

 

Les types d'insectes xylophages

Il existe deux types d’insectes xylophages :

Les insectes xylophages du bois frais

Les forestiers distinguent parmi ces insectes xylophages (corticiphages, cambiophages, xylémophages) les ravageurs primaires
- capables de s'installer sur un arbre vivant et en pleine vigueur -des ravageurs secondaires - qui ne peuvent se développer que sur
des arbres malades ou endommagés.

Les insectes xylophages du bois frais infectent surtout les arbres vivants mais malades ou les bois abattus lorsque l'humidité
du bois dépasse 30 % et
creusent des galeries dans l'aubier qui est la partie du bois généralement tendre et blanchâtre et la plus
proche de l'écorce . C’est la partie correspondant aux zones d'accroissement le plus récemment formées contenant des cellules
vivantes et trasnportant la sève des des vaisseaux actifs. L'aubier est la partie de l'arbre la plus riche en protéines mais aussi la
plus sujette aux insectes xylophages et à la pourriture par les champignons.

On trouve aussi des insectes xylophages dans le centre du tronc dit "bois parfait" (duramen : bois secondaire le plus ancien
et plus dur)

Enfin, il est possible de trouver des traces d'insectes xylophages sous l'écorce ("le suber"). Pour digérer la cellulose,
les Anobiides, Buprestides et Cérambycides possèdent une enzyme de type "cellulase" tandis que d'autres comme les Cossides
possèdent des symbiontes (Bactéries et Champignons). Suivant la "qualité" du bois attaqué la durée du cycle larvaire sera plus
ou moins longue.

aubier coupe

source : cndb.org

Les insectes xylophages du bois sec

Les insectes xylophages du bois sec ou "Insectes domiciliaires" infectent le bois déjà utilisé dans nos meubles mais
aussi
les charpentes et les poutres des maisons. Ce sont les adultes (Termites...) mais le plus souvent les larves qui sont
xylophages (Coléoptères Cérambycides...). Dans le sens large, les insectes sociaux en font également partie.

Cet article traite uniquement de ce type d'insecte et je laisserais aussi de côté les Insectes vivants dans le bois
décomposé dits insectes saproxylophages spécialistes du bois mort et se succèdent depuis l'arbre récemment mort
jusqu'à l'arbre réduit à l'état de matière organique décomposée plus ou moins modifié par l'action de xylophages et/ou de
champignons(
Coléoptères Lucanes "Cerf-volant", Scarabée "rhinocéros", Hanneton "foulon" ou "Petite biche" Dorcus).
Les insectes saproxylophages sont incapables d'investir des tissus vivants et ne trouvent refuge sur un arbre vivant qu'au
niveau de parties mortes (branches...) ou de cavités

Le développement des insectes xylophages

Parfois nous intervenons trop tard et les insectes ne sont plus présents par contre les dégâts sont irréversibles :
par conséquent, même un ou un siège sain peut faire tomber de la sciure si on le déplace ou quand on utilise une
soufflette avec un compresseur à air comprimé. Un traitement préventif et une restauration seront peut être nécessaires
afin de consolider le meuble (exemple: intervention sur les pieds du mobilier).

insectes xylophages

 

Les espèces xylophages forment de nombreuses galeries plus ou moins grosses selon la taille de l'insecte
xylophage
dans votre mobilier en bois.
Ces galeries sont creusées soit par des larves pour se nourrir, soit par des adultes pour déposer leurs œufs.

Une même espèce peut revêtir plusieurs aspects selon son état d'évolution. Ce dernier se déroule en quatre phases :

insectes xylophages cycle evolution

  • L'oeuf : Cet état ne dure environs 10 jours.

 

insectes xylophages oeufs

    • La larve : C'est le stade de croissance de l'insecte. Elle creuse des galeries pour se nourrir et grandit
      par mues successives. Pour les insectes xylophages, la vie larvaire dure plusieurs mois, parfois même cinq ans.
      Ce sont les larves qui se nourrissent du bois de votre meuble.

insectes xylophages larve insectes xylophages larves

    • La nymphe : Issue de la dernière mue de la larve, la nymphe a la morphologie de l'insecte adulte à
      l'exception des ailes, de l'appareil génital ainsi que de la pigmentation. Ce stade dure généralement six semaines.
    • nymphe de capricorne
    • Nymphe de capricorne
    • L'adulte parfait : il est muni d'ailes et ne sert qu'à la reproduction. Ne se nourrissant pas, sa durée de vie est de2 à 3 semaines.

Petite vrillette adulte et sa larve

Petite vrillette ou Anobium Punctatum présentée à l'état adulte et larvaire

Le développement des insectes xylophages est influencé par :

 

  • Les conditions ambiantes : chaque espèce a une température et une humidité idéale de développement :
    température comprise ente 12° C et 35° C.
  • La valeur nutritive du bois du mobilier ou du siège , soit l'essence même, l'espèce

  • Les différentes parties du bois du mobilier ou du siège , les larves insectes xylophages se nourrissent
    essentiellement de glucides (amidon, cellulose, protéines). La partie la plus appréciée est l'aubier, partie de
    l'arbre comprise entre le duramen et l'écorce, plus riche du point de vu nutritif et plus facile à attaquer car moins dense.

 

Il ne faut pas oublier que les insectes xylophages ont un cycle de développement sur plusieurs
années et que leur activité dépend des saisons.

 

    • Neotermes spp. : Termites de bois humide

       

    • Ces groupes de termites se nourrissent de bois en décomposition : souches d'arbre, branches tombées
      au sol, bois enterré. Une fois installés, ils peuvent atteindre les structures en bois des édifices.
    • les colonies de termites de bois humide peut comprendre plusieurs millions d'individus.
  • les types d'insectes xylophages

     

    Nous ne présenterons que les espèces rencontrées lors de nos interventions ou communes dans nos régions.

     

    Petite vrillette (ANOBIUM PUNCTATUM)

     

     


    ANOBIUM PUNCTATUM -Petite vrillette

    ANOBIUM PUNCTATUM (Petite vrillette) 
    Famille : Coleoptere
    Durée du cycle évolutif : 1 à 4 ans selon les conditions climatiques, raccourcie par une attaque de champignons lignivores
    Ponte : de 30 à 200 d'oeufs au plus en plusieurs dépôt, dans les fentes ou rugosités de la surface
    du bois du meuble ou sur le parois des anciennes galeries effectuée dans le mobilier
    Taille de la larve : 5 à 12 mm.
    Couleur de la larve : blanc diaphane
    Formes de la larve : boudinée arquée abondante pilosité sur l'ensemble du corps.
    Eclosion des larves : après 4 à 5 semaines
    Développement larvaire : Dans l'aubier, le bois parfait et le duramen durant une periode de
    8 à 36 mois, voire jusqu’à dix ans si les conditions ne sont pas favorables.
    durée de la nymphose : de 2 à 3 semaines
    Adulte : apparition de mai à septembre
    Taille de l'adulte : 3 à 5 mm.
    Couleur : insecte roux, dur et trapu dont le corps recouvert d'une pubescence régulière mais clairsemée claire.
    Forme : plus ou moins cylindrique. Elytres ponctuées en lignes régulières.
    Antennes courtes à massue de trois articles. Prothorax plus étroit que les élytres.
    Durée de vie des adultes : vivent quelques semaines. Vol aisé et rapide.
    Bois : attaque de nombreux bois comme le merisier, le charme, l'aulne, le peuplier,..
    mais plus particulièrement les bois anciens ou les bois préalablement altérés par
    des champignons mais rarement le coeur de chêne ou de pin. Le développement est favorisé
    par la présence de champignons (contrairement à la La grosse vrillette ceux ci sont facultatifs).
    Préfèrence pour les bois riches en substances nutritives.
    Aspect des dégâts : Trous circulaires d'envol des insectes de forme circulaire d'un diamètre
    de 1 à 3 mm de diamètre, galeries parallèles au fil du bois striées.
    Vermoulure : forme de goutte d'eau (lenticulaires) et finement granuleuse. Petits amas de vermoulure à la surface du bois
    . Si les trous de sortie sont facilement confondus avec ceux du Lyctus,
    on distingue l'attaque des insectes par la vermoulure non granuleuse chez le Lyctus.
    Bois attaqués: Feuillus et résineux métropolitains (sculptures,vieux livres, tableaux, meubles boiseries anciennes)
     

     

     

     

    Petite vrillette bois dommages

    Petite vrillette bois dommages

    Vous pouvez identifier la présence de l'insecte au moyen de petits trous dans la surface de bois. Ces trous signifient que le coléoptère adulte a émergé du bois et est parti! (cependant il peut en rester évidemment).

    Dêgats faits par des insectes xylophages : petite vrillette

    degat fait par les petites vrillettes

     

     

    peid Commode attaqué par la vrillette
    Bas de commode attaqué par ANOBIUM PUNCTATUM Commode attaquée par la vrillette
    Cliquez sur les images pour les agrandir Commode attaquée par la vrillette

    La grosse vrillette (Xestobium rufovillosum)

    Xestobium rufovillosum

     

    Xestobium rufovillosum (grosse vrillette)
    Famille :
    Coleoptere
    Durée du cycle évolutif : 1 à 10 ans suivant l'état cryptogamique (raccourcie par une attaque de champignons lignivore)
    du bois et les conditions climatiques
    Ponte : de 30 à 200 d'oeufs au plus en plusieurs dépôt, dans les fentes ou rugosités de la surface du bois du meuble ou
    sur le parois des anciennes galeries effectuée dans le mobilier
    Taille de la larve : 5 à 12 mm.
    Couleur de la larve : blanc diaphane
    Forme de la larve : boudinée arquée abondante pilosité sur l'ensemble du corps.
    Eclosion des larves : après 4 à 5 semaines
    durée de la nymphose : de 2 à 3 semaines
    Adulte : apparition d'avril à mai
    Taille de l'adulte : 5 à 7 mm.
    Couleur de l'adulte : couleur brune foncée. Corps entièrement recouvert d'une pubescence irrégulière jaune.
    Forme de l'adulte : avec un aspect marbré dû à des touffes de poil jaunâtres. Les mâles ont des antennes courtes
    à massues de 3 articles allongés,
    pilosité sur l'ensemble du corps. Corselet bombé arrondi aux angles.
    Durée de vie des adultes : vivent de 8 à 10 semaines. Vol aisé et rapide.
    Bois : feuillus humide et dégradé par des champignons. Préférencez marquée pour le chêne.
    Aspect des dégâts : Xestobium rufovillosum se développe dans les zones mal aérées des habitations (pans de bois revêtus
    de plâtre, solivages, ...) qui, humidifiées de façon anormale, ont d'abord été infestées par des champignons.
    Les salles de bains et cuisines aménagées dans une maison ancienne sur des revêtements qui ne sont pas
    parfaitement étanches créent des conditions favorables au développement de la grosse vrillette.
    En effet les poutres porteuses en bois des planchers,
    une fois humidifiées, ne peuvent sécher rapidement car elles ne sont pas en contact avec l'air. Elle sont alors dégradées
    par des champignons avant d'être attaquées par la grosse vrillette elle-même. Durant la periode d'avril à mai un bruit sec,
    régulier et périodique, généré par une succession d'une dizaine de coups de front de la grosse vrillette
    (ils s'appellent ainsi) contre les parois des galeries peut etre entendu, essayez d'écouter lorsque tout est calme autour de vous.
    Les trous circulaires d'envol des insectes sont de formes circulaires d'un diamètre de 2 à 4 mm,
    les galeries sont parallèles au fil du bois striées
    Vermoulure : La vermoulure est granuleuse en forme lenticulaire d'environ 1 mm de diamètre. On trouve des petits amas
    de vermoulure à la surface du bois
    Bois attaqués :
    Feuillus et résineux métropolitains (sculptures, tableaux, meubles boiseries anciennes) - Meubles et boiseries
    anciennes

    Xestobium rufovillosum dommage

remarque : A certaines périodes de l'année, ces insectes s'appellent tous les jours à la même heure en frappant
de leur tête des coups saccadés sur le bois. Ces bruits, audibles de l'extérieur ont valu le surnom "d'horloges de la mort"

     

    LYCTUS BREUNNEUS STEPH.

    LYCTUS BREUNNEUS STEPH.

    LYCTUS BREUNNEUS STEPH
    Famille
    : Coleoptere
    Durée du cycle évolutif : 8 à 12 mois
    Ponte : de 20 à 30 oeufs, dans les vaisseaux de l’aubier (diamètre > 0,05 mm) (220 oeufs maximum), La durée d'incubation
    est d'environ une à deux semaines
    Taille de la larve : 5 mm à 7 mm
    Couleur de la larve : blanchâtre, glabre
    Formes de la larve :
    forme de ver blanc arquée. Présence de très fines épines scérifiées sur les téguments.
    Développement larvaire : Le cycle de vie du dévelopement larvaire est d'environs un an dans des conditions normales
    mais dans des conditions idéales et conservés dans un laboratoire les
    cycles de vie aussi courte que 10 à 12 semaines ont été enregistrées.
    Cependant, les cycles de vie maximum de 2 ans et demi à plus de 4 ans
    ont été signalés. Ainsi, il est évident que les conditions
    environnementales et l'état nutritionnel, le type de bois, etc,
    influence la longueur du cycle de vie.
    Durée de la nymphose : 3 à 4 semaines
    Adulte : apparition dans la periode d’avril à septembre
    Durée de vie : de 2 à 3 semaines pour le mâle, 6 semaines pour la femelle.
    Taille de l'adulte : 2,5 à 6 mm
    Couleur de l'adulte :LYCTUS BREUNNEUS possède une couleur allant du brun sombre au roux,

    Forme de l'adulte : Antennes de même longueur que le pronotum. Prothorax sensiblement plus large en avant qu'en arrière,
    nettement déprimé au centre. Élytres recouverts de poils irrégulièrement répartis. Possède des rangées de points sur les élytres
    Durée de vie des adultes : Environ 2 à 3 semaines pour le mâle, 6 semaines pour la femelle

    Répartition : Monde entier
    Bois : Feuillus à zone poreuse : aubier de chêne, châtaignier, frêne, noyer, orme : tous les bois feuillus tropicaux.

    Les bois feuillus mis en oeuvre et les meubles dont les vaisseaux de la partie aubieuse,
    tous les bois travaillés sauf les résineux

    Aspect des dégâts :
    L'aubier
    est souvent entièrement désintégré en laissant seulement une farine
    très fine comme de la poussière (excréments). Lorsque les tunnels sont visibles,
    ils sont en général parallèle au grain du bois. Les trous d'emergences ont environ 1-1.5 mm
    de diamètre et sont légèrement biseautés .
    lyctus breunneus steph dommage

    Vermoulure : poudre très fine et volante, aspect “fleur de farine” rappelant des petits volcans autour des trous.
    lyctus breunneus steph dommage
    C'est cette particularité qui permet de différentier une attaque par LYCTUS et la petite vrillette.

     

     

     

     

    LYCTUS LINEARIS GOEZE

    LYCTUS LINEARIS GOEZE
    Famille : Coleoptere
    Adulte (2,5 à 6 mm): apparition dans la periode d’avril à septembre.
    Durée de vie : environ 2 à 3 semaines
    Cycle de développement : 1 à 4 ans
    PONTE : De 20 à 30 oeufs, dans les vaisseaux de l’aubier
    taille des oeufs : (diamètre > 0,05 mm)
    Eclosion des larves (5 mm à 7 mm ) : 1 à 2 semaines plus tard
    Développement larvaire : dans le bois
    Durée de la nymphose : de 3 à 4 semaines
    Durée du cycle évolutif: 8 à 12 mois
    T
    aille de la larve : 5 mm à 7 mm
    Couleur de la larve : blanchâtre, glabre
    Formes de la larve :
    forme de ver blanc arquée. Présence de très fines épines scérifiées sur les téguments.
    Développement larvaire : Dans l'aubier ou le bois parfait non duraminisé.
    Le cycle de vie du dévelopement : larvaire est d'environs un an dans des conditions normales
    mais dans des conditions idéales et conservés dans un laboratoire les
    cycles de vie aussi courte que 10 à 12 semaines ont été enregistrées.
    Cependant, les cycles de vie maximum de 2 ans et demi à plus de 4 ans
    ont été signalés. Ainsi, il est évident que les conditions
    environnementales et l'état nutritionnel, le type de bois, etc,
    influence la longueur du cycle de vie.
    Durée de la nymphose : 3 à 4 semaines
    Adulte : apparition dans la periode d’avril à septembre
    Durée de vie : de 2 à 3 semaines pour le mâle, 6 semaines pour la femelle.
    Taille de l'adulte : 2,5 à 6 mm
    Couleur de l'adulte :LYCTUS LINEARISpossède une couleur brunne,
    Forme de l'adulte : Antennes plus longues que le pronotum.
    Prothorax à bords parallèles, nettement déprimé au centre.
    Élytres recouverts de poils répartis sur des lignes longitudinales
    Répartition : Europe : très commun, mais en voie de régression par rapport à L. brunneus .

    Diamètre des galeries : présence de petits orifices circulaires, parallèles au fil du bois et de 1 à 2 mm de diamètre
    Vermoulure : fine, aspect “fleur de farine”
    Bois attaqués: Meubles et boiseries anciennes
    LYCTUS LINEARIS GOEZE dommage

     

     

     

     

    Le capricorne des maisons

    Hylotrupes bajulus L. - capricorne des maisons

    Hylotrupes bajulus L.
    Famille : Coleoptere
    Durée du cycle évolutif :De 3 à 5 ans
    Ponte : dans les fissures du bois 0,35 mm. De 20 à 80 oeufs parfois jusqu'à 120 en plusieurs dépôts.
    Taille de la larve : 20 à 25 mm (
    De 3 mm à la naissance, la larve peut atteindre 25 mm juste avant la nymphose.)
    Couleur de la larve : jaunes ou blanc gris, elliptiques, aux extrémités pointues,
    Formes de la larve : forme cylindrique ou allongée. La zone céphalique est un peu élargie et différenciée
    Eclosion des larves : au bout de deux à trois semaines.Les larves font leur cocon près de la la surface du bois
    Développement larvaire : trois à onze ans.
    Adulte : mi-juin à août
    Taille de l'adulte : 10 à 25 mm
    Couleur de l'adulte : couleur noir ou brun
    Forme : Les capricornes sont noirs ou bruns et couverts de poils gris sur la partie supérieure de leur corps
    et les logements de leurs ailes. Ils ont sur le thorax deux points noirs et brillants qui ressemblent à des yeux.
    Durée de vie des adultes : 3 semaines pour le mâle, 2 semaines pour la femelle
    Bois : Les bois résineux complètement ou partiellement secs.(humidité < 30%), avec une prédilection pour l'aubier.
    Aspect des dégâts : Hylotrupes bajulus adulte d'une taille de 10 à 20 mm
    Trou de sortie : découpe un trou d'envol de forme ovale
    avec un grand axe de taille de 6 à 10 mm
    dans la partie de bois séparant la loge de la surface extérieur,
    Galerie : Galeries de section elliptique, ramifiées, parois striées par les mandibules. Les larves creusent leurs galeries
    dans le fil du bois, en affleurant la surface, mais sans jamais la percer. L'épaisseur de la couche résiduelle est de l'ordre du 1/2 mm.
    Les infestations ont lieu de façon isolées, généralement après que les insectes aient été transportés
    dans des caisses de bois infestées.

    Hylotrupes Bajulus dommage Hylotrupes Bajulus dommage
    Hylotrupes
    Vidéo sur
    Hylotrupes bajulus L.source : ehb.wa.gov.au   
    Vermoulure :
    des vermoulures formées de petits cylindres long d'environ 1 mm lorsqu'elles sont fraîches.
    celles-ci peuvent obstruer les galeries
    en prénsentant un aspect très compact typique d'Hylotrupes.
    Remarque : difficile a détecter et actif durant 3 ans

    Les termites

    Reticulitermes_santonensis

     

    Reticulitermes flavipes (anciennement R. santonensis)

    Ces insectes ont la particularité de mèner une vie sociale d'une grande complexité et vivent en communauté, les termites,
    comme les fourmis (souvent les personnes les confondent avec les termites), vivent en colonies de centaines ou de milliers d'individu.

    différence entre fourmie et termite

     

    Les différences morphologiques entre une fourmie ailée (gauche) et une termite ailée (droite)

    La termitière est composée de nombreuses galeries qui conduisent à des loges que les ouvriers nettoient et
    entretiennent. Ils recueillent les œufs pondus par la reine. Les termites vivent principalement dans les sols et se
    nourissent exclusivement de cellulose.
    Ce qui les rends dangereux c'est leur nombre et de plus ces insectes
    s'attaquent à toutes les pièces de bois constituant votre habitation
    en y creusant des galeries.
    Ces colonies
    comprennent une majorité d'ouvriers et de soldats stériles, et un petit nombre de couples reproducteurs, parfois
    même un seul; ces rois et reines reproducteurs sont les géniteurs de tous les autres termites et ont une très grande
    longévité. Les individus stériles sont aptères, alors que
    les sexués essaimants sont des insectes ailés; ils perdent
    toutefois leurs ailes au moment de fonder de nouvelles colonies ou de réintégrer des colonies déjà existantes
    Les
    sexués imaginaux peuvent être remplacés par des sexués néoténiques ou sexués de remplacement.
    La morphologie
    des termites diffère de celle des fourmis par la présence de cerques sur le dernier segment abdominal.
    De part son
    mode de reproduction particulier qui consiste à produire des néoténiques les colonnes sont très importantes et se
    multiplient par "bouturage"
    c'est évidemment l'insecte le plus dangereux.

    Reticulitermes-lucifugusReticulitermes-lucifugus Reticulitermes-lucifugus

    Reticulitermes lucifugus

     

     

    On distingue les termites en trois groupes :

    En France, nous rencontrons les deux derniers types de termites sachant que les termites de bois sec
    s'attaquent rarement aux habitations. Nous nous interesserons donc aux termites dites souterraines.

  • Neotermes spp. : Termites de bois humide
  • Cryptotermes spp : Termite de bois sec
  • Coptotermes spp. : Termites souterrains
  • Cryptotermes spp : Termite de bois sec

    • Les termites de bois sec infestent le bois d'oeuvre sec comme les charpentes et les meubles.
    • Ce parasite est le ravageur de bois le plus fréquent et le plus destructeur.
    • Les termites de bois sec étendent leurs nids en rongeant le bois dans toutes les directions, ne
      laissant qu'une poutre creuse d'apparence extérieure normale.
    • On les détecte généralement à cause des excrétions qui sont éjectées du bois infesté.
    • Coptotermes spp. : Termites souterrains

       

    • Les termites souterrains bâtissent leur nid dans le sol et sont très dépendants de l'humidité qu'il contient.
    • Dans leur recherche de nourriture, les termites souterrains construisent des tube, espéce de canaux
      présent parfois sous forme de ponts en forme de stalactites ou stalagmites car termites souterrains
      risquent une dessiccation mortelle s'ils sont exposés à l'air libre.
    • Les termites souterrains cherchent généralement à atteindre la surface pour trouver du bois ou une
      autre source de cellulose. La cellulose est ensuite réduite en amidon simple grâce aux protozoaires
      qui vivent dans la gorge des termites.

    • Aujourd'hui six espèces de termites souterrains du genre Reticulitermes vivent au nord du bassin
      méditerranéen. Cinq ont déjà été découvertes et
      ont été décrites en France continentale (surtout dans le sud) :

       

      Reticulitermes flavipes (anciennement R. santonensis), le termite de Saintonge, vit en société
      de petite taille, peu virulent et de croissance lente. Ces termites de bois sec vivent dans les arbres et
      arbustes sur pied, avec une prédilection pour les vieux ceps de vignes ; à la frontière entre les tissus
      morts et vivants.On les trouve en conditions naturelles entre le nord de la Gironde et la Vendée, il sévit
      également dans les départements les plus nordiques (Vallée de la Loire, Bretagne, Normandie, Région
      parisienne, Centre), il remonte la Garonne et le Tarn (Albi) et suit la côte jusqu´au Pays basque. Cette
      espèce s'est implantée en Charente Maritime, elle est originaire d'Amérique du Nord. Elle peut se distinguer
      des suivantes par quelques particularités morphologiques, décelables à l'aide d'une loupe binoculaire.


      • Reticulitermes grassei, le termite des Landes, vit essentiellement dans les forêts du bassin aquitain
      et de la Charente Maritime, mais quelques infestations ont été signalées en zones urbaine de régions situées
      plus au nord (Poitou-Charente, Centre).

      • Reticulitermes banyulensis, le termite de Banyuls, vit dans le Roussillon.

      • Reticulitermes lucifugus, vit dans les forêts côtières provençales, à partir de La Ciotat jusqu´à la frontière
      italienne. Sa sous-espèce, Reticulitermes lucifugus corsicus se rencontre en Corse et en Sardaigne, ainsi
      que ponctuellement sur le continent (en zones urbaines).

      • Reticulitermes-urbis, une espèce de termite, nouvellement décrite, a été découverte en zones urbaines
      dans le sud-est de la France (de la région de Marseille à l'ouest jusqu'à l'Italie à l'est). Il s'agit également très
      probablement d'une introduction accidentelle, probablement d'Europe du sud-est.

      Si le termite Réticulitermes lucifugus est présent dans le sud de la France depuis des millénaires, l'espèce
      importée Réticulitermes santonensis, beaucoup plus agressive, progresse rapidement.

      carte france temites

       

      Les termites de bois secs nichent directement dans le bois qu´ils consomment et leur société comprend
      à côté des sexués fonctionnels mais Le genre Reticulitermes établit son domicile sous terre et ne s'attaque
      au bois que pour se nourrir. C'est ce type de termite que l'on trouve en france métropolitaine

       

      source : termites-info.com
      Videos Source : rodex.com.mx

      Reticulitermes flavipes Reticulitermes lucifugus
      Famille : Isoptere
      Durée du cycle évolutif :presque annuel

      les termites croissent par étapes. A la fin d'une période de croissance, lorsque la carapace devient trop étroite, 
      elle se détache peu à peu et une nouvelle carapace, plus grande, se forme aussitôt : c'est la mue.
      Les termites ouvriers muent une dizaine de fois avant d'avoir leur taille finale.
      termites cycle  reproduction
      Propagation :
      Deux voies sont possibles :
      l’essaimage ou le bouturage. L’essaimage s’effectue au printemps, par l’envol vers la
      lumière des termites sexués, de couleur noire, et l’établissement d’un couple dans
      une pièce de bois, lieu de développement de la nouvelle colonie.
      En revanche, le “bouturage" s’étend sur toute l’année, les termites empruntant les galeries souterraines ou les
      tunnels qu’ils construisent. Les descendants du couple fondateur (les néoténiques) ont alors la possibilité
      de se reproduire à leur tour et se séparer de la colonie mère, grâce à la présence, au sein
      de cette colonie, d’individus néoténiques dits “reproducteurs secondaires”. On peut également
      constater un système de bouturage où la société se répand comme un collier de perles :
      on trouvera ainsi, au fil des galeries, dans chaque pièce de bois importante, dans chaque maison,
      plusieurs dizaines, voire centaines de néoténiques qui se développent, muent et pondent,
      pour chaque femelle, plusieurs centaines d’oeufs.
      Une telle société s'accroît donc de façon considérable.
      Ponte : La reine de chaque colonie passe sa vie à pondre. Au fur et à mesure,
      les ouvriers emmènent les œufs dans des chambres affectées à cet effet.
      Quand elle sort de l’œuf, la larve, après plusieurs mues, se transforme soit en ouvrier,
      soit en soldat ou continue à muer et à croître pour devenir une nymphe.
      De cette dernière, sortira un individu sexué ailé.La reine peut pondre plusieurs milliers d'oeufs durant sa vie!
      Taille de la larve :
      2 à 8 mm
      Couleur de la larve : Les larves sont aveugles et de couleur ivoire.
      Formes de la larve : elles ressemblent aux adultes; dotées de deux antennes flexibles et de six pattes,
      Leur taille s'allonge et passe de 2 à 8 mm. Les larves ressemblent à des fourmis blanches.
      sexuées mais non différenciées forment la grande majorité des colonies de termites elles conservent pour
      la plupart
      leur couleur ivoire. Après les deux premières mues, elles se différencient selon les besoins de la colonie en:
      Ouvriers: ils forment 80 % des individus de la colonie qu'ils entretiennent. Ils nourrissent les autres castes. Leur
      intestin bien visible contient une flore d'agents de dégradation du bois. Ils ont leur taille mâture après 4 mues.

      Ils peuvent alors
      muer pour devenir néoténique aptère.
      bouvrier_termite
      Ouvrier termite

                                  Soldats:  ils représentent moins de 5% de la colonie; ils  ont   une   grosse   tête   brune   armée   de  
      fortes mandibules
      défensives. Ils ne muent plus et gardent un statut définitif.
      soldat_termite
      Soldat termite
      Néoténiques: (sexués restant à l’état larvaire) à la
      mort d'un sexué du couple de la colonie. Ils restent de teinte claire. De lignée ouvrière
      les néoténiques sont des vieilles larves - ls se révèlent reproducteurs de remplacement
      (secondaires)a faculté de se reproduire et qui se transforment morphologiquement
      (mâles et femelles). Ils sont capables d'assurer la reproduction de l’espèce et de fonder
      une nouvelle colonie, lorsque le couple royal est trop éloigné de la zone ou a disparu
      Ces néoténiques se transforment, s'accouplent et sont capables de pondre à une vitesse
      qui est équivalente ou même supérieure à la ponte des individus ailés.
      Dans une vieille société, il y a énormément de néoténiques et le taux d'accroissement de
      la société de terlmite devient très important : des centaines d'oeufs sont alors pondus tous
      les jours par ces néoténiques.
      neotenique_femelle_reticulitermes_santonensis.
      Néoténique source : aventis library

      Eclosion des larves 
      : après un temps d’incubation, de 22 à 60 jours, spécifique à chaque espèce de termites,
      donnent naissance à des larves
      Développement larvaire : Plusieurs mois à un an selon la qualité nutritive de votre boiserie...
      elles atteignent progressivement l'état mâture par additions à chaque mue.
      Adulte : sont les reproducteurs primaires ou royaux. Seule cette caste a une paire d'oeil. Sa teinte noire
      protège l'insecte termite des rayons du soleil.
      L'imago est souvent pris pour une fourmi volante.

      Taille de l'adulte : 4 à 6 mm
      Couleur de l'adulte :
      Forme : Corps presque ovale, Celle-ci se distingue par son corps constitué de trois éléments nettement
      différenciés la tête, le thorax et l'abdomen, ses deux paires d'ailes inégales à
      fortes nervures et ses
      antennes articulées. Au repos, les ailes se superposent à plat, sur la face dorsale de l'animal.
      A la base
      des ailes, existe une suture basilaire, ligne de moindre résistance, suivant laquelle
      l'aile se brise après l'essaimage.
      reine termite

      Reine termite
      Durée de vie des adultes : 10 ans pour la reine, quelques mois pour les autres individus
      Aspect des dégâts :
      gros plan bouche termite gros plan termite
      Gros plan de l'appareil bucal (on comprend les dégats causés sur le bois!)
      Bois :
      Toutes les essences sont susceptibles d'être attaquées à l'exception de quelques feuillus exotiques.

      Galeries : elles sont souterraines et vides de vermoulure elles suivent généralement les cernes de bois initial.
      Leurs faces intérieures sont très souvent maçonnées.
      Lorsque les ouvriers rencontrent un obstacle qu'ils ne peuvent forer,
      ils construisent des cordonnets de terre agglomérée à la surface
      de façon à continuer leur progression à l'abri. Ils ne produisent jamais de vermoulure.
      Ce qui les distinguent de celles des autres insectes des bois : capricorne, vrillette, lyctus.
      Les dégâts causés ne sont donc pas apparents, seuls quelques indices peuvent attirer l'attention :

      - les galeries extérieures sont caractéristiques : les galeries extérieures qui ont la forme
      de petits tubes en ciment de terre sont un indicateur certain de la présence des termites.
      - L'entrée à l'intérieur du bois est invisible.
      - les termites fuient la lumière immédiatement si ils y sont exposés,
      Les termites sont peu actifs à une température inférieure à 10 degrés. Ils meurent de déshydratation vers 30 degrés.
      - les attaques des bois sont caractérisées par des galeries sans vermoulures et orientées suivant le fil du bois.
      - les bois attaqués sont toujours dans des lieux humides ou à proximité d'une source d'humidité

      Idenfication de l'infestation : les termites se déplacent dans leur territoire au rythme des saisons,
      selon l'heure de la journée en fonction aussi de l'hygrométrie des lieux.
      Les colonies de termites étant dans le sol, c'est d'abord au niveau le plus inférieur des constructions
      que la présence de termites ou de dégâts de termites doit être recherchée
      Les pièces de bois sont rongées consciencieusement de l'intérieur, et ce n'est que lorsque la pièce est sollicitée
      (plinthe qu'on tapote) ou qu'à bout de résistance elle cède sous l'effet d'un poids ou d'une force (lame de parquet,
      chambranle, plus exceptionnellement solive ou poutre) que le phénomène pourra être détecté...
      Rien à voir donc avec les pièces de bois criblées de trous si caractéristiques des charpentes et meubles anciens,
      oeuvre des capricornes et autres vrillettes !
      Parmi les principaux indices de la présence de termites :
      1- La présence de petits trous de 2 mm environ, visibles sur les plâtres de plafond 
      ou les murs non tapissés

      2- l'existence de vides sous une pellicule de surface ou des galeries étroites sans sciures et tapissées d'un ciment
      Termite activité Activté termite
      Activté termite

      3 - des galeries-tunnels ou cordonnets de passage verticaux construits sur les matériaux durs,
      non dégradables par les termites, vous les verrez grouiller sous une planche ou
      dans une bûche et vous saurez qu’ils sont présents dans un bâtiment par leurs cordonnets visibles
      sur les parois des obstacles qui sont trop durs pour qu’ils puissent les forer:
      pierre, béton. Dans ces tubes irréguliers de couleur brune à terreuse ils se déplacent à l’abri de la lumière et de l’air qui
      les dessèche
      .
      termites activités Termite
      activité des termites
      Ils circulent dans les murs de maçonnerie, les fissures du béton et dans touts les types de gaines techniques
      . Ils vivent de préférence dans un milieu humide. Ils percent parfois des canalisations en PVC pour boire et
      transportent l’eau pour humidifier et rendre tendre le bois sec. Ils apprécient la condensation d'eau sur les tuyaux,
      elle favorise l’attaque des planchers et des poutres par des champignons qui dégradent
      le bois et en libèrent la cellulose.
      4 - des ponts en forme de stalactites ou stalagmites, construits par les termites pour atteindre
      l'aliment éloigné et inaccessible
      stalactites ou stalagmites, termite
      5- essaimage : envol simultané des termites reproducteurs pour fonder de nouvelles colonies

       

       

      Lucane cerf-volant (Lucanus Cervus)

      Lucane cerf-volant - Lucanus Cervus

      Très honnêtement, vous n'aurez que très peu de chance de trouver cette espece dans votre meuble,
      (il fait parti des espèces protégées) mais je tenais à présenter à la fin de ma liste ce beau spécimen d'insecte xylophage.

      Famille : coléoptère
      Adulte : 75 mm
      Larve : 100 mm

      Durée du cycle évolutif : 5ans
      Bois attaqués: Chataîgnier, vieux chêne

       

       

      TRAITEMENT DE LA BOISERIE

      Voir la suite de l'article, cliquez ici ...