Tapissier d'ameublement | les styles de sieges

. Posted in information

Je vous propose ici quelques indications à travers des dessins vous permettant de définir à quel style appartient votre mobilier,
notamment vos sièges et de mieux comprendre leur évolution à travers les siècles.

Fauteuil Louis  XVI version moderne

Accédez également à la galerie des styles en image en cliquant ici.

 


MOYEN AGE : XIIIème - XIIIème

Les sièges sont des :

  • Chayères,cathedre : siège d’un évêque, d’un abbé dans leur lieu de culte respectif

Caquetoire_moyen_age


  • Banc tournis

    Le dossier est mobile ce qui permet de se mettre dos ou face au feu, tournis : tournant

Banc tournis

 

 


 

RENAISSANCE : fin XV – milieu XVI : 1495-1530

Le style "Renaissance" tourne résolument le dos au "style médiéval".
Même si l'on conserve certains meubles gothiques, pour leur utilité, les ornements classiques
issus de la Renaissance italienne viennent s'y greffer.

Le siège dérive de son ancêtre de la renaissance appelé caquetoire, chaise (ou chaire)
à bras ou fauteuil ce n'est qu'a partir des années 1630 que le terme de fauteuil entre dans le vocabulaire.
Sa principale caractéristique est son assise trapézoïdale permettant l’accueil des imposantes
robes à panier en vogue à l'époque Durant cette époque, le bois des chaises principalement utilisé était le chêne,
déjà beaucoup utilisé durant le Moyen-Age, puis apparaît progressivement le bois noyer qui est plus facile à travailler
et en particulier à sculpter.

  • Caquetoires (ou Taillemouse qui désigne un gâteau en trapèze pour faire référence a la forme de l'assise).

    Il a été largement utilisé en France au cours de la renaissance. Cette chaire est l'une des plus connus des meubles de la Renaissance française. Cette chaire est souvent associée à des groupes de femmes qui siègent à eux et de parler. Le siège n'est pas rectangulaire comme la plupart. En raison de l'absence de systèmes de chauffage dans les maisons, les femmes ont tendance à porter plusieurs couches de jupons et jupes à garder au chaud. C'est souvent entravé leur installation dans des fauteuils normalement proportionné. Ainsi, la structure du siège est disposé de telle façon que les femmes puisse facilement s'asseoir dans la chaise avec leurs grandes jupes. Ces chaises ont été également faite de noix de chêne pas parce que le dossier pouvait être plus finement sculpté. Cette chaise utilise des tenon et mortaise joint. Cette technique a été utilisée dans la chaise de sorte qu'aucun des clous soit visible et il n'y à donc pas de colle à utiliser.
    Le nom est dérivé de caquetoire "caqueter", fait référence aux réunions ou les femmes s'entretenaient ensemble.

- le coffre disparait.

- piètement avec entretoise absolument nécessaire à cause de la grande hauteur d'assise.

- ceinture : droite en plan et en élévation

- tablier :décor sous ceinture

- support d'accotoir dans la continuité des pieds

- accotoir ajouré

- haut du dossier terminé en fronton ou fronton brisé.

- dossier incliné de 12 degrés environ, pour essayer d'augmenter le confort.

Caquetoire_moyen_age

siege Caquetoire

 

 

  • La chaise à haut dossier : cette chaise monumentale possède souvent un fronton. Elle contient un coffre dans son assise mais perd son dais. Le dossier est formé par des planches jointes sur lesquelles se développe une ornementation.
Applications collées : chapiteaux, corniches, plinthes, .
Le fenestrage est remplacé par des rinceaux et le couronnement fait référence aux arts gréco-romains, par un entablement se terminant par une corniche et une architrave. On retrouve souvent, sur la partie haute du dossier, un motif en forme d'écusson ou un miroir (sorte de cercle bombé en bois poli).

 


 

HENRI II / 1530 - 1600 (deuxième renaissance)

 

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

cathedre_moyen_age-s

  • Chaise à bras : la hauteur du dossier, moins haut, ne dépasse plus la tête de l'occupant.


c'est sur ce siège qu'apparaissent les premières garnitures en France (en Italie elles apparaissent plus tôt).

- piètement avec entretoise rectangulaire

- Pied en colonne se terminant par une boule, une demi sphère, un Rave ou un disque

- ceinture : droite en plan et en élévation

- support d'accotoir en console reprise en continuation pour l'accotoir.

- Les montants du dossier peuvent être très légèrement inclinés.

- épaisseur de la pelote est très faible.

chaises henri II

  • Chaise à vertugadin : ou vertugale est une réplique du sgabello Italien.
  • Siège à tenaille

siege_henri_2


 

LOUIS XIII : 1600 - 1661

C'est à partir des années 1630 que le mot "fauteuil" fut utilisé la première fois pour désigner la "chaise à bras".
Avec la montée de la classe moyenne, la vie familiale se développe. La chaise à bras devient
L'assise s'abaisse et se garnie d'un rembourrage. On la recouvre avec des tissus,
de la tapisserie aux riches décors ou avec du cuir repoussé.
Grâce à la sobriété de sa forme, elle devient plus confortable et peut facilement être déplacable.

Style mobilier   Louis XIII

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

  • Le fauteuil a un dossier bas pour les repas ou le travail

  • Apparition de la "pelote crin"

  • Pietement en "bois tourné"

  • Entretoise en "H"

  • Accotoirs droits et plats

fauteuil _louis_XIII

LOUIS XIII : chaise à bras en bois tourné, support d'accotoir à tête de poupée, dossier bas,
garniture fixe et rembourrée

Exemple de tapisserie de sièges style louis XIII :

tapisserie_sieges_style_louis_xiii

SOURCE : tapisseriedefrance.fr

 



LOUIS XIV : 1661 - 1715

Le mobilier est de plus en plus luxueux, mais contrairement aux styles précédents,
il ne s'inspire presque plus de l'architecture. Il y a deux sortes de mobilier :

  • le mobilier d'apparat richement orné de placages et d'incrustations

    (André-Charles Boulle), de bois massifs dorés

  • le mobilier bourgeois en bois massif.

 

style Louis XIV

 

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

Fauteuil Louis XIII

Fauteuil de transition (ne pas confondre avec le style transition) entre le style LXIII et le style Louis XIV. (vers 1664)

source : Le mobilier francais Guillaume Janneau (cliquez pour agrandir)

Fauteuil Louis XIV

Grand fauteuil carré vers 1670

source : Le mobilier francais Guillaume Janneau (cliquez pour agrandir)


    Le dossier est plus haut et plus renversé vers l'arrière.

  • L'assise s'élargit et s'approfondit.

  • Le piétement est plus sculpté,

  • La forme en os de mouton a beaucoup de succès.

  • L'entretoise toujours nécessaire à cette époque passe progressivement
    d'une forme en H a une forme en X.

  • L'accotoir est plus ondulé et dépasse la console qui le supporte.

  • La console d'accotoir est dans le prolongement du pied. Il comprend
    parfois des manchettes.

  • Pied en forme de pattes d'animaux

  • Accotoirs enroulés dans l’alignement des pieds

 

 

LOUIS XIV 1661 - 1715 : fauteuil en noyé tourné, dossier haut, accotoirs incurvés, motifs en balustre

Exemple de tapisserie de sièges style louis XIV :

SOURCE : tapisseriedefrance.fr


 

REGENCE / 1715 - 1730

style_regence_s

(cliquez pour agrandir)

Fauteuil canné style regence

Siège canné style regence

source : Le mobilier francais Guillaume Janneau (cliquez pour agrandir)

 

Les sièges : Le dossier est de plus en plus violonné, les accotoirs sont plus en retrait..

L'étiquette rigide du règne de Louis XIV s'éloigne. Les siège sont moins encombrants que sous Louis XIV.
les formes s'assouplissent, les pieds se galbent. es dossiers et les ceintures sont en accolade.Les fauteuils garnis,
pour leur part, présentent pour la première fois des accotoirs rembourrés ou « manchettes ».
Les fauteuils ont leur quatre pieds droits ou légèrement cambrés,
reliés par une entretoise en H ou en X. Le bois n'apparaît ni au dossier ni a la ceinture.
Pour faire place aux robes à paniers, les accotoirs se mettent en retrait dans la chaise.Les sièges sont recouverts
de tapisserie ou de riches tissus. Jusque vers 1720 Utilisé dès la première moitié
du XVIIème siècle, le "roting" avait pratiquement disparu avec l'arrêt des importations de la compagnie
des Indes. Le style régence voit apparaitre une garniture particulière : le cannage, interdit sous Louis XIV,en effet
le rétablissement des relations avec la Grande Bretagne ramène la vogue du cannage,
apprécié pour sa légèreté et sa résistance.

Les principaux matériaux utilisés sont le chêne, le hêtre, le noyer, le sapin, le peuplier,
le poirier noirci, les bois exotiques, asiatiques et africains importés par la compagnie des Indes.
Le placage, la marqueterie, la dorure à feuille d’or et les bronzes dorés au mercure sont les techniques classiques de cette période

résumé :

  • Suppression entretoise

  • Dossier de + en + violoné et plus bas,

  • Le haut s’arrondit mais la forme reste droite

  • Accotoirs + en retrait

  • Pas de bois apparent

  • Cannage

 

 

fauteuil_regence_bas_noyer

fauteuil bas en noyer aux garnitures récentes, couvert d'une tapisserie ancienne. ( chateau de la motte-tilly)

 

siege REGENCE

REGENCE 1715- 1730 : mélange contradictoire : dossier aux lignes rigides et épaulement, pieds galbés,
consomes d'accotoirs en retrait, ceinture bombée, monture à chassis

Exemple de tapisserie de sièges style regence :

SOURCE : tapisseriedefrance.fr


 

LOUIS XV : 1730 - 1760

Style mobilier Louis XV

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

fauteuil Louis XV

Grand fauteuil carré vers 1670

source : Le mobilier francais Guillaume Janneau (cliquez pour agrandir)

Le fauteuil cabriolet apparaît vers 1740. c'est le premier fauteuil dont le dossier s'incurve pour
épouser la forme du dos à la façon du siège de la voiture légère à laquelle il doit son nom.

  • Particularités : pied galbé - asymétrie - répertoire décoratif chargé et fleuri - ouverture des bras
  • Nouveaux sièges : ottomane - Bergère (bas et large pour robe panier)
  • On distingue deux grandes catégories de sièges : le siège à la Reine et le siège en Cabriolet.

a) Le fauteuil et la chaise à la Reine

se caractérisent par un dossier plan. Ce sont des sièges plus nobles que les sièges en cabriolet.

chaise à la Reine

chaise_a_la_reine

LOUIS XV 1730 - 1760 : Série de 6 sièges à châssis

appartenant au Louvre, est. Jean Boucault (maitr.1728)

Fauteuil à la reine à chassis : l'assise et le dossier sont démontables ce qui permet de changer de
décor selon les saisons.

Le "meuble" d'hiver et le "meuble" d'été comprennent les rideaux et tentures de lit, les sièges,
et tout ce qui est décor textile.

Ainsi l'été l'on préférera des tissus plus légers et aux coloris plus gais, alors que l'hiver fera place
aux velours et damas de couleurs plus soutenues.

Les sièges à chassis sont bordés de galon et non de clous, c'est une méthode pour les reconnaître sur photo :

les clous étant fixés sur le bois le chassis ne peut pas se démonter.

b) Le fauteuil et la chaise en Cabriolet :

création de l'époque. Le dossier est arrondi et enveloppe le dos de la personne assise.

La hauteur du dossier ne dépasse pas la hauteur des épaules d'une personne assise. Les pieds sont cambrés.
L'entretoise disparaît définitivement.

fauteuil LOUIS XV en Cabriolet

c) La Bergère :

fauteuil qui possède un coussin mobile et dont les accotoirs sont reliés au siège par des joues pleines.

Le dossier est plus renversé que dans le simple fauteuil.

 

fauteuil Louis XV bergere

 

d) Gondole

Qualificatif de certaines bergères ou sièges au dossier creux très arrondi se fondant avec les accotoirs
ou la ceinture caractérisant certains sièges Louis XVI, Empire et Restauration puis Art Déco.

Désigne aussi une petite table généralement circulaire avec un pied central

chaise gondole LOUIS XV

 

e) La Marquise ou tête à tête

est une bergère assez large pour que deux personnes puissent

y prendre place côte à côte,

fauteuil Louis XV marquise

 

f) Le canapé :

est une sorte de fauteuil élargi où plusieurs personnes peuvent s'asseoir côte à côte.

 

g) Le fauteuil de bureau :

siège qui a une forme très particulière : il présente une demi-lune à l'arrière
et un angle arrondi, proéminent, à l'avant.

Les pieds sont curieusement disposés : l'un soutient l'angle en saillie, l'autre est situé au milieu
du demi-cercle;

les deux autres sont à l'aplomb des consoles d'accotoirs. Le dossier suit exactement la forme du siège.
Ces sièges sont fréquemment

cannés ou recouverts de cuir.

h) Le fauteuil à coiffer :

se distingue par le dossier qui porte une échancrure en son milieu.
Ce genre de siège est souvent canné.

i) La voyeuse ou voyelle :

se présente sous l'aspect d'une chaise ou d'un fauteuil.

On s'agenouille sur le siège très bas et on s'accoude sur une tablette rembourrée,
fixée au sommet du dossier pour suivre les jeux de société
voyeuse ou voyelle

j) La Duchesse :

Ce mobilier naît en France durant la régence (dans le premier quart du XVIIIème), la duchesse est une bergère dont le siège est assez profond pour que les jambes d'une personne assise puissent y reposer entièrement (1,15 m à 1,60 m), quand les habitudes de vie se transforment, par une plus grande exigence de commodité et d' aisance. Typiquement féminine, elle servait au repos et à la convalescence des malades. La duchesse peut être rembourrées ou cannée, dans ce cas, des coussins amovibles la rendent plus confortable.

Le modèle dit "en bateau" à toujours deux dossiers : l'extrémité du siège est en effet pourvu d'un dossier peu élevé. II existe des Duchesses « brisées »
où le pied est formé de un ou deux tabourets indépendants.

 

duchesse polychrome Louis XV

h) duchesse brisée

Vers la moitié du XVIIIème siècle, la duchesse devient duchesse brisée, très à la mode entre 1745 et 1780. Lorsque ce
meuble a plusieurs parties,il s’appelle « duchesse brisée ». C’est une bergère qui constitue le chevet.
Le reste comporte un pied à dossier beaucoup plus bas et un pouf intermédiaire
s’il y a trois éléments. Le pied est plus allongé lorsqu’il n’y a que deux éléments

 

siege Louis XV duchesse

duchesse brisee trois elements

 

l) La veilleuse :

est comparable à la Duchesse, mais elle possède un troisième dossier
qui relie le dossier le plus élevé au dossier le plus bas.

 

 

m) chauffeuse

siege chauffeuse louis XV

 

 

n) Ottomane Turquoise, Paphos :

sont des sortes de divans dont on a emprunté les noms à l'Orient.

Ils se caractérisent par les formes de sièges qui sont soit ovales, soit en haricot.

divan_louis_XV_ottomane_turquoisepaphos

 

 

 

 


source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

Exemple de tapisserie de sièges style Louis XV:

SOURCE : tapisseriedefrance.fr

 


 

TRANSITION : 1755 - 1765

 

Le fauteuil perd de sa sinuosité. Soit les pieds sont droits et le dossier courbe et concave, soit
le dossier est carré ou en médaillon et les pieds cambrés.

 

fauteuil transition

TRANSITION 1755 - 1765 : duchesse d'enfant de Jacob. Mélange de LXV (pieds galbés) et

de LXVI (ornementation néo-classique et accotoirs en forme de corne d'abondance)


LOUIS XVI : 1765 - 1790

 

style_louis_XVI_s

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

Fauteuil style Louis XVI

 

source : Le mobilier francais Guillaume Janneau (cliquez pour agrandir)

La tendance néo-classique, née sous Louis XV, prend toute son ampleur dans le style Louis XVI.
C’est la symétrie absolue qui est le point le plus important de l’ornementation du style Louis XIV.
Le galbe disparait,Les lignes droites revenue en force sont adoucies par des motifs à guirlandes.
Si la rigueur prédomine la forme, les ornements sculptés d'une très grande variété viennent l'enrichir.
L’angle droit, est parfois garni d’un bronze, ceci également par souci d’adoucir sa rigueur.

fauteuil_louis_XVI

paire de Fauteuils à la reine avec coussin

Les tapisseries se couvrent d'une multitude de fleurettes, de scènes champêtres, d'oiseaux...
En 1776 est créé, pour le comte d'artois, un nouveau fauteuil au siège circulaire et au dossier en medaillon oblong.
Cette forme de dossier va connaître une grande vogue tant pour les sièges à la Reine que les cabriolet.

Les différentes parties du siège sont délimitées très nettement par des assemblages à angles
droits et masqués par un cube :

  • le dé de raccordement.

La variété des sièges est infinie et si longue que la liste ci-dessous n'est pas exhaustive :

  • a) Le fauteuil à dossier en cabriolet subsiste, mais les consoles d'accotoirs sont situées
    dans le prolongement des pieds antérieurs.

Les piètements, sont droits «à l'antique». La forme «en carquois», est la plus fréquente,
c'est-à-dire que les pieds sont constitués

par une colonne cannelée verticalement et évasés au sommet. On remplit quelquefois
les cannelures, sur un tiers de la hauteur,

par des baguettes, on dit alors cannelures «rudentées». Les cannelures peuvent aussi être
en spirales. L'assemblage qui raccorde le

pied à la ceinture est marqué par un dé de raccordement.

  • b) Le fauteuil à dossier de plan droit, soit carré, soit rectangulaire. Très souvent ce dossier
    est échancré à sa partie supérieure ou

adopte la forme dite en chapeau. Ce dernier modèle est une création de l'époque Louis XVI.

Les piètements sont identiques au modèle précédent.

  • c) Le fauteuil à dossier en médaillon. C'est aussi une création de l'époque.

Les piétements sont les mêmes que dans le modèle précédent.

  • d) Les chaises sont soit à dossier en cabriolet, à dossier droit, soit à dossier en médaillon,

du même type que les fauteuils, mais la nouveauté est la chaise à dossier ajouré.

La découpe la plus courante est en forme de lyre, mais il en existe qui représente soit une
corbeille de vannerie,

soit une gerbe, soit même une montgolfière.

fauteuil LOUIS XVI


paire de chaises boudoir estampillées "Jansen"

 

bergere LOUIS XVI

Exemple de tapisserie de sièges style louis XVI :

tapisserie_sieges_style_louis XVI

SOURCE : tapisseriedefrance.fr


 

DIRECTOIRE : 1790 - 1800 et CONSULAT : 1800 - 1804

style mobilier directoire

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

En réaction avec l'époque précédente,une certaine discrétion est à remarquer. On voulait une république
idéale sur le modèle Romain.
Les fleurs de Lys étaient remplacées par des symboles tels que la lance, les faisceaux consulaires,
le bonnet Phrygien, l'oeil de la raison
au milieu d'un triangle, la cocarde, le losange, etc... Les échanges avec les pays lointains étant difficile
les ébénistes utilisent des bois locaux
qu'il cirent ou peignent. Ainsi le bois peint imite le bronze. La chaise curule née sous le règne précédent
devient d'usage courant.

 

 

 

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

 

chaise directoire consulat

DIRECTOIRE 1790 - 1800 : siège de Jacob Frères en acajou, leur production de style directoire et
consulat se caractérise par :
-l’influence du style Louis XVI ce qui donne de la légèreté aux créations de Jacob Frères.
-l’emploi quasi exclusif de l’acajou.
-des incrustations d’ébène, de citronnier et d’étain.
-des dossiers à crosse dont la courbe est très prononcée.
-des dossiers à bandeau.
-des pieds postérieurs sabres.
-des animaux fantastiques et des bustes d’égyptienne sculptés de grande qualité.

 

chaise directoire consulat des frères Jacob
Jacob Frères Rue Meslée

Exemple de tapisserie de sièges style directoire :

SOURCE : tapisseriedefrance.fr


 

EMPIRE : 1804 - 1821

Avec le retour de l'expédition d'Egypte, les décors égyptiens se développent. Ils ornementent des sièges
au dossier rectangulaire, aux lignes géométriques, à la silhouette équilibrée et solennelle.
Des bronzes ciselés et dorés leur donnent de l'éclat. L'acajou triomphe jusqu'en 1806, date du blocus
décrété par Napoléon 1er,
qui ferme le continent au commerce britannique. Cessant d'arriver en France, il est remplacé par des
bois indigènes, parfois teintés "façon acajou".

style mobilier empire

 

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

 

 

lit empire

Mobilier du boudoir de l'impératrice

EMPIRE 1804 - 1821 : lit "en bâteau" en acajou orné de décor de palmes, rosaces et volutes e, bronze ciselé.
Pieds griffe en bois patiné à l'imitation du bronze

 


 

RESTAURATION : 1815 - 1830

Style   mobilier restauration

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

chaise transition

source : Le mobilier francais Guillaume Janneau (cliquez pour agrandir)

Avec le retour des Bourbons sur le trône de France, les fleurs de lys se substituent aux aigles et autres
emblèmes de l'Empire.
Les formes s'assouplissent, la marqueterie revient. En opposition aux sombres acajous, la faveur est
aux bois clairs enrichis de volutes d'amarante, de palissandre...

Apparu dès le Louis XV, caractérisé par son dossier enveloppant, le fauteuil en gondoles connaît
un grand succès. De petite dimension, simple, léger et élégant, il restera en vogue jusqu'en 1840.

chaise restauration

RESTAURATION 1815 - 1830 : fauteuil en érable marqueté d'amarante, support d'accotoir en crosse

Exemple de tapisserie de sièges style restauration :

SOURCE : tapisseriedefrance.fr


 

LOUIS PHILIPPE : 1830 - 1850

Le style Louis-Philippe est animé par un souci de confort et d'économie. Il est le prolongement
direct du style Restauration dont il conserve les lignes sobres. L'industrialisation de la fabrication
se fait au détriment de l'ornementation : les motifs sont peu nombreux.
Les seules "créations" du style Louis-Philippe sont le motif "cuisse de grenouille" et le "pied parapluie" :

on les trouve dans le piétinement des meubles et des sièges.

 

 

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

LOUIS PHILIPPE : chaise en acajou , dossier enveloppant, motif en croix, pieds postérieurs en sabre et antérieurs
en console

 


 

NAPOLEON III : 1850 - 1890

style mobilier Napoléon III
source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

Sous Napoléon III une extravagante production copie-plagiat des principaux styles passés offre en quantité des
meubles renaissants "Henri II",

des meubles aux pieds torsadés Louis XIII, une grande fabrication de meubles façon Boulle envahit les intérieurs.

Des salons dorés Louis XV et Louis XVI, des vitrines aux verres galbés, aux panneaux en vernis Martin décorés de
scènes champêtres Louis XV un peu mièvres surabondent.

On constate la production de meubles laqués en noir rehaussés de fleurs peintes en bouquets au centre des
panneaux de certains meubles.

Des sièges capitonnés "crapaud", "confident", "borne" circulaire. Ce sont ces derniers modèles qui distinguent le style.

salon napoleon III

Créations d'époque Second Empire :

Le confident :

II est composé de deux fauteuils accolés et inversés réunis par une traverse supérieure du dossier en forme "d'S"
plus ou moins prononcé. Dans ce type de siège, il n'existe en général aucun
bois apparent. Capitonné et juponné, il se pare le plus souvent d'étoffes aux couleurs claires et chatoyantes.

confident napoleon III

L'indiscret :

c'est une variété du siège précédent :

trois fauteuils accolés sont réunis par une traverse supérieure en forme d'hélice à trois pales.

De même que le confident, ce siège est entièrement recouvert d'étoffe.

Le pouf, la boudeuse (genre de divan), le fauteuil crapaud

(entièrement recouvert de tissus de sorte que le bois n'apparait pas).

boudeuse napoleon III

La borne : 3 fauteuils accolés

 

divan napoleon III

NAPOLEON III 1850 - 1890 : canapé rehaussé de burgau

Exemple de tapisserie de sièges style NAPOLEON III

SOURCE : tapisseriedefrance.fr


 

ART NOUVEAU : 1890 - 1910

 

Les thèmes principaux sont d'inspiration végétale. Par prédilection cette époque
utilisera les formes sinueuses des lianes, du liseron ou des nénuphars. Ces mouvements ondulants
font une révérence à la souplesse de la chevelure féminine. On distingue deux traitements de cette

prolifération végétale. D'un coté ces lignes sinueuses sont isolées et dessinées comme en filigrane,
laissant de grandes parties du fond visibles.L'autre traitement à l'opposé bien qu'utilisant aussi ces
mêmes formes sinueuse remplira toute la surface de la tapisserie en unentremelement inextricable.
Les couleurs seules jouant le rôle de contraste et facilitant ainsi la lecture du motif.

Style mobilier Art nouveau

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

 

 

canape art nouveau

ART NOUVEAU 1890 - 1910 :

 

 

lit art nouveau

ART NOUVEAU : Aube et Crépuscule, lit à papillons, dessiné par Emile Gallé en 1904, marquèterie de bois, de métal,
de pierres dures, de nacre. Musée Ecole de Nancy

 


 

ART DECO : 1910 - 1940

Style mobilier Art deco

Les créateurs de cette période s'orientent vers des lignes pures et sobres. Les décorateurs s'efforcent
de concevoir des intérieurs chauds et harmonieux. Le Corbusier s'intéressera particulièrement au
mobilier.

Il se préoccupera de l'étude des formes du siège afin de donner les meilleurs positions au corps humain.

Durant cette période on utilise moins la tapisserie de siège. Néanmoins quelques grands artistes dont

Raoul Duffy s'intéressent aux textiles d'ameublement et y laisseront de superbes compositions.

L'art nègre est à la mode et on retrouvera beaucoup de cette inspiration dans la décoration des tissus.

D'autres motifs de ce style sont très en vogue tels ces décors florales en demi teintes et sur fond sombre.

Ces décorations des tapisseries de siège sont toujours d'un graphisme et d'une composition très stylisée.

 

 

 

source : ameublement.com (cliquez pour agrandir)

bergère gondol ART DECO

ART DECO : bergère gondole dessinée par Iribe et réalisée vers 1913, en soie et en palissandre sculpté

Exemple de tapisserie de sièges style Art déco

 

SOURCE : tapisseriedefrance.fr

pour en savoir plus : tapisseriedefrance.fr, ameublement.com, wikipedia.com