Les questions techniques
Rechercher
  • Avez-vous du ressort ?

    A quelle époque le ressort apparait-il ?

    L'apparition du ressort (appelé également élastique) n'est pas si lointaine; au alentour de 1825. Au début ils étaient très hauts et très souple en raison de la qualité de l'acier. Ce qui expliquerait le nombre de spires importantes et leur forme conique de façon à ce qu'ils puissent s'imbriquer les uns dans les autres et donner de la résistance. De nos jours la qualité de l'acier permet de réduire le nombre de spires et la hauteur des ressorts. cela permet également un meilleur maintien car moins haut il risque moins de se déformer au guindage ou à l'utilisation.Pour éviter que les premiers ressorts ne fasse trop de bruit lorsqu'ils étaient soumis à la pression, on les garnissait d'étoupe car ils n'étaient pas encore conçus de façon à s'emboiter sans que les spires se touchent. L'apparition du ressort au spires "droites" va révolutionner le métier de tapissier. Parmi les différents ressorts employés l'on trouvera le biconique, le conique, le cylindrique, le tonneau. C'est en fonction de la carcasse que le tapissier jugera de l'emploi de l'un ou de l'autre.

    Le ressort biconique : couramment employé dés son apparition vers le milieu du XIXe. Sa hauteur comme la largeur de son pavillon sont variables selon sa fabrication et la qualité de l'acier. Sa résistance dépend d'ailleurs de la qualité de l'acier et du diamètre du fil. C'est pourquoi l'on peut trouver une grande variété de ressorts adaptés aux diverses parties du siège, étant évident qu'un dossier ne demande pas la même résistance qu'une assise ou une manchette.

    Le ressort conique : surtout destiné au carcasse préfabriquée, montées sur des lames d'acier. Les pavillons sont maintenus entre eux par des clips.

    Le ressort cylindrique : utilisé principalement pour la fabrication des matelas ou des coussins de siège. Il a l'avantage de pouvoir être ensaché (article de qualité). Les châssis métalliques sont bordés par un jonc en métal pour leur conserver leur forme.

    Les ressorts tonneaux : également employés pour les matelas. Ils peuvent s'imbriquer les uns dans les autres.

    Le ressort d'extension : employé dans la garniture moderne. Il est gainé pour ne pas arracher les étoffes. il est utilisé séparément pour obtenir un siège plus ou moins souple suivant le nombre de ressorts utilisés.

    Le ressort à arc : Fil continu dessinant des S. Livré sous forme de couronne. Se coupe en longueur à la demande. Fabrication assez récente.

    La méthode de comptage des tours de ressort biconique :

    - parisienne : on compte le pavillon du bas en remontant au pavillon supérieur que l'on compte pour un tour entier si les nœuds sont à l'opposé. Si les nœuds sont superposés, l'on rajoute un demi tour.

    ressort tapissier

    - lyonnaise : on compte à partir de la première spire (et non à partir du noeur comme la méthode parisienne) en remontant et en comptant le pavillon du haut, si les noeuds sont opposés on ajoute un demi-tour. Lorsque les deux noeuds des spires sont superposés, on compte le deuxième pour un tour entier.

     

    En bref la composition d'une garniture de siège :

    - sangles, ressort, toile forte, crin, toile d'embourrure, Elancrin, toile blanche, ouate, tissu extérieur

     

    Plus d'informations dans l'ouvrage de Claude Ossut : Tapisserie d'ameublement - Editions VIAL