Les questions techniques
Rechercher
  • Le vernis GOMME-LAQUE

    Le vernis GOMME-LAQUE est utilisée pour la finition des meubles depuis plusieurs siècles, d'abord seule,
    puis comme composant des vernis au tampon, la gomme-laque est originaire d'Inde.
    Elle est fabriquée à partir des sécrétions fondues, raffinées puis pilées du coléoptère Coccus lacca.
    On la trouve sous forme de paillettes, ou en pots, dissoute dans une proportion appropriée d'alcool.
    Les bâtonnets de gomme-laque sont des concentrés vendus en diverses couleurs boisées.
    Ils s'emploient pour colmater fentes, fissures et trous, et fondus à l'aide d'un fer à souder.

    verni gomme laque du restaurateur de mobilier

     
    VERNIS À LA GOMME-LAQUE
    TYPE
    DESCRIPTION
    USAGE
    Français
    Brun moyen
    Utilisé surtout sur l'acajou, mais sa teinte sombre obscurcit le grain. Déconseillé pour les travaux de restauration.
    Cerise
    Brun-rouge foncé

    Pour acajou et chêne. Bien que recommandé pour la restauration, il tend également à obscurcir le grain et peut foncer de façon exagérée certains bois clairs.

    Blond
    Brun doré. Durcit en séchant.

    Pour bois clairs, mais à utiliser avec modération. Peut prendre une teinte orange déplaisante.

    Bianc
    Blanc laiteux. Obtenu à partir de gomme-laque décolorée.

    Pour bois clairs tels que sycomore et bouleau. Fonce le bois à la manière de l'eau.

    Transparent
    Incolore et très dur. Obtenu à partir de gomme-laque décolorée et « décirée ».

    Idéal pour les bois ne nécessitant pas un changement de teinte. En restauration, teintez les pièces de remplacement à l'identique avant d'appliquer le vernis.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le vernis au tampon est une opération qui permet d'appliquer sur le bois finement préparé une pellicule
    de vernis mince et transparente ayant le poli d'une glace. Cette finition, qui mets le bois merveilleusement
    en valeur, fait apparaître par contre les moindres défauts. Il est donc nécessaire de boucher toutes
    les imperfections à la gomme-laque ou à la cire dure.

    PRÉPARATION DU VERNIS

    La recette la plus simple de vernis consiste à diluer environ 175 g de gomme-laque en paillettes dans un peu
    moins de 1 l d'alcool. Il vaut mieux préparer un vernis légèrement épais : il est toujours possible, lorsqu'on remplit
    le tampon, d'y ajouter un peu d'alcool en malaxant bien la laine qui le reçoit avant de se mettre à vernir.
    Mettez les paillettes dans une bouteille d'un litre, remplissez d'alcool, bouchez et couchez la bouteille : les paillettes
    se déposent en bas. Retournez la bouteille de temps en temps d'un demi-tour jusqu'à dissolution complète.
    Après dissolution, redressez la bouteille. Après quelques jours, le vernis se séparera en deux zones : une zone opaque
    en bas et une zone claire dans la partie supérieure. Mettez en réserve un peu de ce vernis clair et sans impuretés que
    l'on appelle le vernis filtré. Il vous permettra de faire des retouches dans les parties difficiles à atteindre.
    Vous l'appliquerez avec un petit coton au bout d'une allumette, un coton-tige ou un pinceau, puis vous l'égaliserez avec le tampon.
    Quant à la bouteille de vernis, vous changerez son bouchon contre un autre, entaillé en Vpour former un bec verseur.
    Pour vernir, il est indispensable d'être dans une pièce exempte de poussières et de courants d'air.
    La température de cette pièce devra être de 18' environ. Au-dessus, l'alcool s'évapore trop vite. Au-dessous,
    il ne s'évapore pas assez rapidement. Si la surface que vous vernissez est petite, vernissez plusieurs pièces à la fois afin
    que l'alcool ait le temps de s'évaporer ou utilisez un tampon beaucoup plus petit.

    COMMENT FAIRE UN TAMPON ?


    1) Manière d'enfermer le tampon de laine dans le carré de toile

    2) La ponce est enfermée dans un carré de toile

    3) Tenir le tampon en créant "une pointe"

    Neuf livres sur dix vous diront : " Fabriquez un tampon de la grosseur d'un œuf", Or, si cette forme de tampon sphérique
    peut être valable pour le vernissage de meubles neufs avant le montage, ou de meubles anciens à surface unie sans
    saillies ni carrés, c'est une forme tout à fait inadaptée au vernissage des meubles anciens. Un objet cylindrique que l'on
    utilise en tournant ne peut en aucune manière pénétrer dans un angle creux. Un tampon rond laissera mats tous
    les angles d'un panneau encadré.
    Utilisez un morceau de laine tricotée, de préférence non teintée ou ne risquant pas de déteindre une fois imbibée d'alcool.
    Retirez les ourlets et les boutons éventuels et confectionnez un tampon allongé qui se prolongera sous votre index.
    N'utilisez pas de mèche à vernir dans votre tampon, elle n'aura jamais la souplesse que possède un tricot.
    De temps en temps, avant de recharger le tampon en vernis, prenez la précaution de le défaire et étirez-le afin de défeutrer ses fibres
    . Lorsque ce tricot de laine, au bout d'un certain temps d'utilisation, aura perdu son élasticité, changez-le.
    Enveloppez ce tricot d'un morceau de toile usagée, de préférence en lin ou métis (lin et coton) et tissé assez lâche.
    Evitez le coton qui risquerait de laisser des peluches. Elles s'accrocheraient au vernis, et vous seriez alors obligé de le décaper.
    Pour éviter cet inconvénient, on peut employer d'abord ce tissu au remplissage. Le peu de vernis utilisé encollera les peluches
    et diminuera le risque de dépôt sur le panneau. Enveloppez ce tampon de laine dans la toile, et rentrez dans votre main
    les bords du tissu restant. Il ne doit pas y avoir un seul fil hors de votre main. Veillez aussi à ce que la toile soit bien tendue
    et qu'elle ne fasse pas de plis dans la partie qui sera en contact avec le bois. Tapez le tampon à plat sur votre main pour
    lui donner sa forme inférieure et manipulez la pointe de façon qu'elle forme, sous l'extrémité de votre index, une prolongation de celui-ci.
    Prenez l'habitude de ne travailler qu'avec un tampon de cette forme. L'utilisation de la pointe faite sur le tampon sera
    excessivement importante en restauration lorsqu'il se présentera des saillies ou des carrés. Vous pourrez alors atteindre
    des endroits qui seraient inaccessibles avec un tampon rond. Ce premier tampon, qui sert aux opérations de remplissage
    à la ponce et de vernissage proprement dit, sera toujours conservé dans une boîte hermétiquement close afin d'éviter
    µl'évaporation de l'alcool et de lui garder sa souplesse. Si le tampon restait à l'air libre, sa toile imbibée de vernis
    durcirait rapidement. Aussi, dès que l'on arrête de tourner le tampon, ne serait-ce que le temps d'allumer une cigarette,
    µle tampon doit-il être remis dans sa boîte. Celle-ci peut être en zinc, en tôle émaillée, un bocal en verre, etc.
    (ne pas utiliser de boîtes en fer : elles s'oxydent et rouillent le tampon).