Restauration d'un repose pied articulé

Tapissier d'ameublement Restauration repose pied articulé

. Posted in information siége

Restauration repose pied articulé


1-    Repose pied avant restauration. La garniture s'est effondrée, il est nécessaire de tout refaire.

1-repose-pied-avant
2-    Pour commencer, il faut dévisser la galette de son support articulé en bois et dégarnir l'ancienne garniture de crin.  

2-repose-pied-degarni
3-    Une toile forte (toile de chanvre tissée très serrée) est fixée à l'agrafeuse avec un repli sur le dessus. Afin de maintenir le crin, il faut réaliser des lacets recouvrant toute la surface de façon homogène, avec une ficelle. Il est préférable de repérer l'emplacement au feutre.

3-toile-forte
4-    Le crin est roulé dans les lacets pour former de petites pelotes

4-mise-en-crin
5-    Le crin est ensuite ouvert de sorte que l'on ne sente plus les pelotes

5-ouverture du-crin
6-    Le crin est emballé dans une toile d'embourrure (toile de chanvre tissée plus large que la toile forte ce qui la rend plus souple). Pour bien tendre, s'y reprendre à plusieurs fois en maintenant la toile provisoirement avec des semences (clous) que l'on retire et que l'on remet au fur et à mesure sans les enfoncer. Lorsque la tension est suffisante, il faut fixer dessous à l'agrafeuse.

6-emballage-crin
7-    Pour plus de confort et afin de camoufler les petites imperfections, posez une ouate (ici en coton mais les ouates acrylique conviennent aussi). Pour ne pas avoir de démarcation, il faut la " faire mourir " sur le bord en l'effilochant légèrement

7-pose-ouate
8-    Poser le tissu en le tendant très fort et le fixer en dessous à l'agrafe

8-pose-tissu
9-    Il est possible de poser un petit passepoile (ganse de coton cousue dans une bande de tissu) sur le bord pour une finition plus raffinée. Le fixer tout autour à l'agrafeuse en laissant dépasser le " petit boudin ".

9-pose-passepoile
10-    Une fois revissé sur son support articulé, le repose pied est terminé.

10-repose-poied-fini

Article extrait du magazine "Antiquités"