Articles

Restaurateur de mobilier à Paris | L'écologie des plantes d'interieur

. Posted in information meuble

La pollution de l'air dans nos intérieurs

Vous trouvez que l'air est trop pollué dehors? Inutile de vous calfeutrer chez vous. L'atmosphère est souvent plus viciée entre quatre murs qu'à l'extérieur - en effet L’air intérieur est 30 à 100 plus pollué que l’air extérieur. Cette affirmation peut étonner lorsqu’on ignore l’origine de la pollution de l’air intérieur. Cependant les cas d'intoxication grave par le monoxyde de carbone sont des cas extrêmes de cette pollution. Attention ces cas représentent une forte exposition au polluant, alors que  quotidiennement nous sommes exposés aussi en continue à de faibles doses de polluants dont les effets sur la santé ont été relativement étudié (allergies, difficultés respiratoires…). D'après une étude menée par l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur (Oqai), la moitié des logements français contient un cocktail de polluants en petites quantités, et un habitat sur dix présente entre trois et huit substances très concentrées. Or nous passons 22 heures sur 24 à l'intérieur: à la maison, au bureau, à l'école ou dans les transports. les personnes sensibles et fragiles sont plus exposées au risque médical de la pollution de l’air intérieur (enfants, personnes âgées…). Les risques sanitaires dominants de ces polluants sont respectivement des effets neurologiques et immunologiques, risque de leucémie, problèmes respiratoires, risque de cancer naso-pharyngé…

Au banc des accusés: les peintures, meubles, colles, vernis, moquettes

Ceux ci dégagent tous des molécules chimiques. Parmi ces polluants figurent les composés organiques volatiles , une vaste famille d'hydrocarbures, d'alcools et de solvants. Omniprésent, le formaldéhyde est dégagé par les bougies, les bâtonnets d'encens, les cheminées à foyer ouvert, les produits d'entretien, les vernis à ongles, les bois agglomérés et contreplaqués ... Le benzène, lui, s'échappe des peintures, des parfums d'ambiance, des détergents ... Quant au tétrachloroéthylène, il est issu des vêtements ou des moquettes nettoyées à sec ... La fumée de cigarette exhale, à elle seule, plus de 4 000 substances et  Des chercheurs italiens on comparé la quantité de particules en suspension contenues dans les gaz d’échappement d’une voiture diesel et celle dans la fumée produite par une cigarette. Trois cigarettes, brûlées l’une à la suite de l’autre (de telle sorte qu'à tout instant t de l'expérience, une seule cigarette se consumait) ont produit une augmentation des particules polluantes dans l’air d'un appartement dix fois supérieure à celle produite par une automobile diesel tournant au ralenti pendant le même laps de temps.


Le premier réflexe: aérer et ne pas fumer

Ce n'est pas tout: les maisons sont aussi infestées de monoxyde de carbone (issu d'appareils de combustion ou du tabac), de moisissures, de fibres minérales et de radon. Or ces polluants ne sont pas inoffensifs. Maux de tête, irritation de la peau, des yeux, du nez et de la gorge, malaises, fatigue, allergies respiratoires: les conséquences oscillent entre simple gêne et affections chroniques. Certaines substances, comme le benzène et le formaldéhyde, sont classées cancérogènes par le Centre international de recherche contre le cancer.Le benzène, augmente effectivement les risques de leucémie et de cancer de l’appareil génital. Quant au formaldéhyde, il se dégage à partir de la colle d’agglomérés. On le retrouve dans les peintures, les mousses synthétiques mais aussi les charpentes, les linos

Ces graves effets sont constatés chez des professionnels exposés à de fortes doses. Mais mieux vaut éviter d'inhaler ces substances. Le premier réflexe? Aérer! Et ne pas fumer à l'intérieur, avoir la main légère sur les produits d'entretien, entretenir ses appareils au gaz ...

Améliorer l'aération de vos locaux 

  • la mise en place d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) permet un renouvellement contrôlé de l’air,
  • le traitement de l’étanchéité à l’air permet le fonctionnement optimal des systèmes d’extraction (ventilation, chaudière…) et évite les risques de mauvais tirage ou voir même un reflux des gaz toxiques de combustion,
  • la prise en compte de l’humidité de l’air,
  • l’utilisation de matériaux sélectionnés en fonction de leur composition (recours aux matériaux sains)

 

Les plantes filtrent l'atmosphère et recyclent certaines substances toxiques.

La composition de 3 plantes peut  désintoxiquer 60m3 par heure.  Mais les chercheurs restent prudents: parfois, les végétaux saturent. " faut donc les choisir avec soin. Au niveau des feuilles, les polluants pénètrent dans différentes zones des cellules (mitochondries, cytoplasme, chloroplaste ) pour y être transformés . En suite, certains métabolites (résidus) intègrent les sucres, les acides aminés et les parois.
Le formaldéhyde, lui, est dégradé en dioxyde de carbone. Il sera ensuite éjecté par les stomates.

Les plantes améliorent la qualité de l'air en absorbant les polluants chimiques .

 

Pour absorber la fumée de cigarette : Gerbera Jamesonii


Appartenant à la famille des astéracées, le Gerbera est une plante principalement cultivée pour la beauté de ses fleurs qui peuvent avoir un diamètre atteignant 15 cm. En pot, le Gerbera atteindra une hauteur d'une quarantaine de cm. placez le dans toutes les pièces, le GERBERA (Gerbera jamesonii) lutte contre le benzène, le trichloréthylène, le formaldéhyde et le toluène. Il assainit les vêtements imprégnés de fumée de cigarette. Il aime la lumière et s'épanouit sur les rebords de fenêtre. Comme c'est une plante fleurie, attention aux allergies!
Gerbera jamesonii

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Benzène
  • Formaldéhyde
  •  Toluène
  • Trichloréthylène

ENTRETIEN

Besoin en lumière élevé (2000 lux). Si en hiver le rayonnement solaire direct convient très bien à cette plante, veillez pour l'été à le placer dans un endroit semi-ombragé. Température comprise entre 15° et 22°. Arrosage fréquent en prenant soin de toujours conserver le terreau humide.

SITUATION

Originaire d'Afrique australe.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Bureau
  • Chambre
  • Cuisine
  • Séjour
  • Salle de bain  

Contre l'ammoniac des détergents, dans la cuisine ou la salle de bains : Rhapis excelsa

 

DESCRIPTION

Appartenant à la famille des Arécacées, le Rhapis excelsa se caractérise par des feuilles vert foncé en forme d'éventail qui sont portées par des pétioles d'une vingtaine de cm. Vous pouvez disposer cette plante dans la cuisine ou la salle de bains, où sont rangés les produits d'entretien, un RHAPIS (Rhapis excelsa) luttera contre l'ammoniac, ainsi que le formaldéhyde et le xylène. Peu gourmand en lumière, il s'adapte bien dans les pièces humides. Mais ce palmier d'Asie de grande taille a besoin de place.

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ammoniac
  • Formaldéhyde
  • Xylène

 

ENTRETIEN

Faible besoin en lumière (500 lux), en prenant soin d'éviter le soleil direct. Température comprise entre 10° et 25°. Arrosage abondant en été et modéré en hiver.

SITUATION

Originaire Chine du Sud et d'Asie, le Rhapis excelsa se développe à l'état naturel dans des sous-bois très humides et ombragés.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Cuisine

 

Rhapis excelsa 

Dans la cuisine : Anthurium andreanum



DESCRIPTION

Appartenant à la famille Araceae, la hauteur de ''anthurium andreanum varie entre 30 et 60 0 cm de hauteur, avec de grandes feuilles d'une vingtaine de cm. IMPORTANT : La sève et les jeunes feuilles sont toxiques par ingestion ou par contact.et  L'anthurium andreanumou langue-de-bœuf (Anthurium andreanum) adore l'humidité. Cette plante équatoriale fleurit donc joliment dans une cuisine ou une salle de bains. Performante contre l'ammoniac des détergents, elle agit aussi contre le xylène. Toutefois, en cas d'ingestion, elle est toxique
anthurium andreanum

 Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ammoniac
  •  Formaldéhyde
  • Monoxyde de carbone
  • Xylène

 

ENTRETIEN

Besoin en lumière relativement important (1200 lux), il est toutefois déconseillé de l'exposer directement aux rayons du soleil. Humidité élevée. Température entre 15° et 22°. Arrosage abondant.

SITUATION

Originaire des forêts du Guatemala et du Costa Rica, l'anthurium andreanum apprécie les atmosphères chaudes et humides.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Cuisine
  • Salle de bain 

Dans les espaces lumineux : Phoenix Roebelenii

DESCRIPTION

Appartenant à la famille des Arécacées, le Phoenix Roebelenii présente un tronc trapu, voire bulbeux. Le fil brun qui relie les folioles de chaque fronde tombe lorsque celles-ci s'ouvrent. Les folioles sont en partie repliées ou nervurées. Il peut atteindre 3 à 4 m dans sa région d'origine. Cultivé en pot celui-ci atteindra 1,5 à 2 m pour un diamètre de 1,5 m.Vous pouvez placer cette plante dans une grande entrée, une véranda ou dans un salon haut de plafond  bien éclairé, installez un PALMIER DATTIER DU LAOS (Phoenix roebelenii), particulièrement actif contre le xylène et le formaldéhyde. Il supporte bien la chaleur des pièces d'habitation et s'entretient facilement.


PALMIER DATTIER DU LAOS Phoenix roebelenii

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Formaldéhyde
  • Xylène

 

ENTRETIEN

Besoin en lumière moyen (1000 lux). Le rayonnement solaire direct est recommandé. Température entre 15° et 25°, sans toutefois descendre au dessous de 13° en hiver. Arrosage abondant en été et modéré en hiver, en évitant l'eau stagnante dans la soucoupe.

SITUATION

Originaire des déserts d'Afrique du Nord et du Pakistan.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Séjour

Dans les pièces humides : Nephrolepis exaltata bostoniensis



DESCRIPTION

Appartenant à la famille des Polypodiacées, la Fougère de Boston (Nephrolepsis exaltata bostoniensis atteint généralement une hauteur de 50 cm en pot alors qu'à l'état naturel, elle peut atteindre 2 m de hauteur et à une forte tendance à l'étalement.
Dans la salle de bains ou une chambre au nord, suspendez une FOUGERE DE BOSTON (Nephrolepsis exaltata bostoniensis), efficace contre le xylène et le formaldéhyde. Elle est aussi idéale dans un salon décoré de meubles en bois aggloméré. Attention, cette plante tropicale ne supporte pas le soleil direct!
Nephrolepis exaltata bostoniensis

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Formaldéhyde
  • Monoxyde de carbone
  •  Toluène
  •  Xylène

 

ENTRETIEN

Plante de sous-bois, elle supporte mal le soleil direct. Faible besoin en lumière (700 lux). Température entre 10° et20°. Arrosage généreux au printempes et en été. En hiver, il convient de laisser la terre sécher avant d'arroser de nouveau.

SITUATION

Cette fougère est originaire de régions tropicales et subtropicales et croît à l'ombre des arbres.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Chambre
  • Séjour
  • Salle de bain 

 

Redoutable contre le formaldéhyde : Philodendron erubescens


Egayez votre salon avec le PHILODENDRON ROUGE (Philodendron erubescens) qui absorbe 80 % du formaldéhyde, très présent surtout dans un mobilier en panneaux de particules, mais aussi le trichloréthylène. La salle de bains lui conviendra, car il aime l'humidité. Petit plus, il est enfantin à cultiver.

Philodendron erubescens 

Contre le monoxyde de carbone : Scindapsus aureus

DESCRIPTION

plante décorative par la forme et la couleur de ses feuilles. Elle peut faire plus de 2m de longueur. Ornez un atelier de bricolage, ou toute autre pièce de la maison lumineuse, d'un POTHOS (Scindapsus aureus), qui dépollue l'air du monoxyde de carbone, mais aussi du benzène et du toluène. Testé dans le cadre du programme Phytair, il se cultive très facilement. Attention, sa sève peut irriter la peau.

Scindapsus aureus

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  •  Monoxyde de carbone
  • benzène
  • toluène

 

ENTRETIEN

Il doit être exposée a la lumière vive et doit avoir un substrat composé de mélange de terreau riche et bien drainé. Le sol doit être neutre et humide.Il demande 15 a 20 °C toute l' annee. Le scindapsus demande 15 a 20 °C toute l' année.Le rempotage a lieu printemps si la plante a pris trop d'ampleur pour son pot, dans du terreau d' acidité neutre.

SITUATION

Originaire de Chine, de Russie et du Japon, le Chrysanthème apprécie les climat tempérés.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Bureau
  • Séjour

 

 

A placer sur les rebords de fenêtre : Chrysanthemum morifolium

 

DESCRIPTION

Appartenant à la famille des Astéracées, la hauteur du Chrysanthème varie entre 30 cm et 150 cm. Les nombreuses variétés (une vingtaine) offrent une grande diversité de couleur et de forme de fleurs.Les CHRYSANTHÈMES (Chrysanthemum morifolium) absorbent très bien le formaldéhyde (présent dans toutes les pièces), ainsi que le benzène et l'ammoniac. La nuit, placez ces fleurs à l'extérieur, car elles aiment les températures fraîches. A éviter pour les allergiques au pollen.

Chrysanthemum morifolium


Quels polluants sont décomposés par cette plante ?

  • Ammoniac
  • Benzène
  • Formaldéhyde
  •  Monoxyde de carbone
  • Trichloréthylène

 

ENTRETIEN

Besoin en lumière relativement important (2000 lux). Température entre 0° et 16°. Lorsque l'hiver est rop rigoureux, n'hésitez pas à rentrez vos plantes à l'abri. Arrosage abondant.

SITUATION

Originaire de Chine, de Russie et du Japon, le Chrysanthème apprécie les climat tempérés.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?

  • Bureau
  • Séjour